Pneumatique - Le site
Le CA de Pirelli a reculé de 19,2 % en 2020. Le CA de Pirelli a reculé de 19,2 % en 2020. Pirelli
jeudi, 08 avril 2021 10:48

Pirelli va investir plus de 700 millions d'euros en 2021 et 2022

Après une année 2020 marquée par la pandémie, le fabricant italien Pirelli se montre aujourd'hui confiant. Et de prévoir une nette reprise de son activité pour 2021 et 2022, tirée par le segment haut de gamme, avec à la clé d'importants investissements.

 

L'heure du rebond a sonné pour Pirelli. Le manufacturier italien table sur une nette reprise de son activité en 2021 et 2022, soutenue par les pneumatiques haut de gamme, et compte ainsi investir sur cette période entre 710 et 730 millions d'euros. Cela vient confirmer l'annonce faite début 2020 avec un programme de 900 millions d'euros sur trois ans. Le groupe vise un chiffre d'affaires compris entre 5,1 et 5,3 milliards d'euros pour fin 2022, en restant "centré sur le haut de gamme" et en tablant sur une position dominante pour les pneus de 19 pouces et plus, un segment très porteur.

Le bénéfice net a été divisé par dix en 2020

A l'horizon 2025, Pirelli prévoit une nouvelle hausse des recettes et vise une fourchette comprise entre 5,7 et 6,2 milliards d'euros. Les investissements devraient atteindre entre 1,2 et 1,3 milliard d'euros entre 2023 et 2025.

Dans un marché du pneu fortement perturbé par la pandémie de Covid, Pirelli avait vu son chiffre d'affaires chuter de 19,2 % à 4,3 milliards d'euros en 2020. Les ventes de pneus haut de gamme, un segment sur lequel le groupe mise pour doper sa croissance, ont constitué 70,4 % du chiffre d'affaires, contre 66,5 % en 2019. Ce segment a mieux résisté à la crise, avec une baisse limitée à 14,4 % en contre -28,6 % pour les pneus standard. Le bénéfice net a été divisé par dix, à 42,7 millions d'euros.

Un vice-PDG bientôt nommé

Selon Pirelli, le marché mondial du pneu devrait connaître une hausse sensible en 2021, qui sera même "à deux chiffres" pour le haut de gamme. Autre objectif annoncé par le groupe, renforcer sa position dans le haut de gamme en Chine.  Pirelli était passé en 2015 sous pavillon chinois et a fait son retour en octobre 2017 à la Bourse de Milan, deux ans après l'avoir quittée, en plaçant sur le marché 40 % de son capital. Il reste encore contrôlé par le groupe ChemChina à hauteur de 37,01 %.

Pour assurer la mise en œuvre du nouveau plan industriel, le patron du fabricant italien, Marco Tronchetti Provera, 73 ans, compte proposer aux actionnaires la nomination d'un vice-PDG, Giorgio Luca Bruno, dirigeant de Prometeon Tyre Group, qui regroupe l'ancienne activité de pneumatique pour usage industriel de Pirelli. (Avec AFP)

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter