Pneumatique - Le site
mercredi, 09 mars 2016 11:14

Réajustements pour Michelin à Clermont

A Clermont-Ferrand, Michelin prévoit de nouveaux investissements dans la R&D, mais également la fermeture de l’atelier de rechapage Poids Lourd du site de La Combaude d’ici fin 2017.

Michelin dit vouloir adapter l’organisation de ses activités de Clermont-Ferrand au contexte concurrentiel. Ainsi, le groupe vient d'annoncer une série de décisions de nature à renforcer les activités de Recherche & Développement et les productions de haute technologie. Au premier rang des ces décisions, le site de rechapage Poids Lourd de La Combaude, qui va fermer ses portes d'ici 2017.

Les 330 salariés de l’atelier, dont les 266 opérateurs de production, bénéficieront d’un plan de reclassement interne dans les autres sites industriels clermontois. Les forts besoins de recrutement des autres usines clermontoises, qui doivent embaucher 400 opérateurs de production au cours des trois prochaines années, faciliteront les mouvements de reclassement interne. En cause, la crise du rechapage européen, qui a conduit à une situation de surcapacités structurelles de production de pneus rechapés et contraint Michelin à rationaliser son dispositif industriel en concentrant ses activités de rechapage dans un nombre plus limité de sites.

Par ailleurs, 90 millions d’euros de nouveaux investissements sont prévus d’ici 2020 à Clermont-Ferrand pour accélérer la transformation des sites clermontois en pôles industriels et technologiques d’excellence. Une somme destinée à financer des équipements et des procédés de pointe dans ses sites de Cataroux, de La Combaude et des Gravanches. Le site de La Combaude sera désormais spécialisé dans sa fonction de soutien au développement de nouveaux produits. Ses missions d’innovation seront renforcées, notamment dans la conception de moules de cuisson ou de renforts textiles de haute technologie et la mise au point d’outillages spécifiques pour les procédés de fabrication.

Le site de Cataroux bénéficiera d’importants investissements pour financer de nouveaux procédés de production destinés à développer la fabrication des pneus de compétition et de leurs composants, mais aussi pour renforcer ses missions de soutien industriel aux activités de recherche et développement. Le site des Gravanches, qui fabrique des pneus Tourisme-Camionnette très haute performance, bénéficiera d’investissements pour continuer à accroître la haute technicité de ses produits.

Pour terminer, Michelin réorganise son ingénierie, en créant une entité Manufacturing Engineering (ME), dont la direction mondiale sera implantée sur le site des Carmes, à Clermont-Ferrand. Cette nouvelle organisation entraînera, d’ici fin 2018, 164 suppressions de postes, tous basés à Clermont-Ferrand, sans départ contraint. Conformément aux dispositions légales, Michelin présentera un Plan de Sauvegarde de l’Emploi aux instances représentatives du personnel lors d’une réunion extraordinaire du Comité central d’entreprise et du Comité d’établissement de Clermont-Ferrand qui se tiendra le 16 mars.

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter