Pneumatique - Le site
vendredi, 02 novembre 2018 09:04

Réseaux : ça bouge chez Point S et Vulco

L'enseigne Point S annonce l'ouverture de deux nouveaux centres, l'un dans le Loiret et l'autre en Indre-et-Loire, tandis que Vulco l'imite dans la banlieue lyonnaise, à Genas très précisément.

 

Le cap des 550 points de vente, objectif annoncé pour la fin 2018, n'est plus très loin pour Point S. Très active depuis la rentrée, l'enseigne lyonnaise compte deux centres de plus dans la région Centre-Val de Loire. Le premier se trouve à Malesherbois (45) et a vu le jour grâce à l'investissement d'Axel Cochetel, déjà propriétaire de deux autres centres à Mennecy (91), ouvert en 2012, et Brie-Comte-Robert (77), depuis 2016.

Dans le Loiret, le chef d'entreprise a accolé sa société à une station-service et dispose d'un atelier de 500 m2 composé de cinq ponts. Non loin de là, c'est en Indre-et-Loire que Point S se renforce avec une nouvelle implantation à Avoine. Mécanicien depuis 18 ans et responsable du point de vente depuis son ouverture en 2006, Florian Dunoyer a souhaité s'adosser à une enseigne de premier plan. Il dispose d'un atelier de 370 m2 accueillant des VL, des PL et des engins agricoles.

Autre réseau très actif ces dernières semaines, Vulco est désormais représenté à Genas (69). Cette ouverture a vu le jour grâce au groupe HRP qui renforce du même coup son maillage en Rhône-Alpes et en Bourgogne où il compte déjà huit implantations à Lyon, Mâcon, Tassin, Grenoble, Annecy, Le Bourget-du-Lac, Vienne et Pont-Évêque. Siège du groupe, le site de Genas, confié à Thierry Champion, est idéalement placé à proximité des grands axes de circulation lyonnais et dans l’une des plus importantes zones industrielles françaises.

 

Publié dans Distribution
mercredi, 17 octobre 2018 11:16

Un 6e centre Point S dans les Côtes-d'Armor

Point S renforce son maillage dans le département des Côtes-d'Armor avec l'inauguration d'un nouveau centre à Pluduno, près de Saint-Brieuc.

 

Alors que l'enseigne lyonnaise ambitionne d'atteindre les 550 points de vente en France et dans les DOM-TOM d'ici la fin de l'année 2018, Point S annonce l'ouverture d'un nouveau centre "Point S City" (concept destiné aux zones rurales et aux hypercentres) à Pluduno, près de Saint-Brieuc (22). Cette création a pu voir le jour grâce à l'investissement d'Olivier Saez.

Le chef d'entreprise a débuté sa carrière il y a plus de trente ans en travaillant aux côtés de son père dans la carrosserie familiale. En 2009, il prend la tête de la société et la délocalise dans une zone plus dynamique pour bénéficier de davantage de trafic. Aujourd'hui, il décide de compléter son activité de carrosserie avec l'ouverture de son centre.

Le gérant et ses six salariés évoluent dans un atelier de 600 m² composé de deux ponts et équipé d'un banc de géométrie. "Grâce à l'image et au réseau de Point S, j'ai gagné en notoriété et en visibilité. Le concept « Point S City » s'adapte parfaitement à mon activité de carrossier et me permet de proposer les prestations essentielles liées à l'entretien auto : pneumatique, révision, vidange et freinage", développe le chef d'entreprise.

Publié dans Marché
vendredi, 07 septembre 2018 09:07

Un adhérent Point S ouvre un 5è centre à Paris

Déjà à la tête de quatre centres Point S Entretien Rapide en Seine-Saint-Denis, Ramazan Kabay renforce ses liens avec l'enseigne lyonnaise grâce à l'ouverture de son 5è établissement, dans le 18è arrondissement de la capitale.

 

Les adhérents multi-sites ne sont pas rares chez Point S. C'est avec eux que l'enseigne lyonnaise s'est développée et vise aujourd'hui les 550 implantations dans l'Hexagone d'ici la fin de l'année. L'exemple de Ramazan Kabay prouve une nouvelle fois le lien construit au fil du temps entre le réseau et ses adhérents.

En 2005, ce carrossier de formation souhaite diversifier son activité. Il ouvre ainsi son premier centre Point S à Drancy, juste en face d'un centre de contrôle technique, puis ambitionne rapidement de voir plus grand. Epaulé par l'enseigne, il en ouvre trois autres (à La Courneuve, Pantin et Drancy) entre 2008 et 2011.

Désormais à la tête de quatre centres Point S Entretien Rapide, le chef d'entreprise n'entend pas s'arrêter là et continue de se développer aux côtés de Point S. Ramazan Kabay vient ainsi d'inaugurer son 5è établissement.

Installé dans le 18è arrondissement de Paris, à proximité du boulevard périphérique, ce centre dispose d'un atelier de 200 m2 où quatre salariés réalisent l'entretien général des véhicules des particuliers et professionnels (freins, géométrie, pneumatique...).

Publié dans Marché
jeudi, 30 août 2018 11:40

Ça bouge dans les réseaux

Point S et Midas renforcent leur maillage avec l'ouverture de nouveaux centres respectivement à Pinsaguel, près de Toulouse, et à Armentières, dans le Nord.

 

 

Spécialiste du pneu et de l'entretien auto, Point S renforce son maillage avec l'ouverture d'un "Point S Centre Auto" à Pinsaguel (31), en banlieue toulousaine. Il s'agit de la cinquième implantation pour l'enseigne lyonnaise dans le département de la Haute-Garonne alors qu'au niveau national (France et DOM-TOM) celle-ci rassemble 525 centres, tous concepts confondus.

Ce dernier né est géré par Michel Assi, directeur des achats dans le secteur industriel pendant deux décennies. Le chef d'entreprise dispose d'un centre composé d'une boutique de 220 m2 et d'un atelier de 850 m2 équipé d'outils de dernière génération comme la géométrie en 3D, utilisée pour le contrôle et le réglage du parallélisme.

Tout au nord du territoire, c'est à Armentières (59) que Midas vient à son tour d'inaugurer un nouveau centre. Néo-franchisé de l'enseigne, Jean-Luc Haibette est opérationnel depuis le 16 août. Sa société est implantée dans une zone commerçante du centre-ville ce qui lui garantit une belle visibilité vis-à-vis de la clientèle locale.

Publié dans Distribution

L'enseigne BestDrive vient de finaliser le déploiement de tablettes tactiles dans l'ensemble de ses 230 centres. Objectif ? Optimiser la gestion des opérations de maintenance et fidéliser les clients professionnels.

 

En attendant l'arrivée d'un nouveau site internet (plus orienté web-to-store) dans la seconde moitié de l'année, BestDrive concrétise la première partie de sa transformation digitale. Pour répondre aux nouveaux modes de consommation et de communication, le réseau du groupe Continental a équipé tous ses centres mixtes et VL, soit 198 points de vente, de tablettes tactiles. Un véritable atout permettant notamment d'optimiser la phase de réception client.

Désormais, chaque dossier est créé et géré directement sur la tablette ce qui permet au réceptionnaire et à l'automobiliste d'échanger et, au besoin, d'ajuster la prestation en direct tandis que le professionnel y gagne aussi avec une communication en temps réel entre l'atelier et l'accueil. Sur la cible professionnelle, cette technologie facilite le travail des équipes mobiles avec un outil commun à l'ensemble du réseau permettant de réaliser un suivi permanent.

Un changement bien préparé

En outre, ces tablettes ont été interfacées avec l'outil Fleetbox, déployé dans 210 centres BestDrive, qui permet aux responsables de parcs de réaliser le suivi de leurs véhicules poids lourds et/ou génie civil, d’enregistrer les défauts de chacun et d’envoyer en temps réel aux techniciens la liste des travaux à réaliser par ordre de priorité. Entamé fin février, le déploiement de cette technologie aura donc été finalisé en moins de quatre mois.

Tout sauf un hasard. Comme nous l'avait confié Jean-Marc Assael, directeur général du réseau, en avril dernier, "la notion de gestion du changement est fondamentale chez nous. Cette tablette va quelque peu à l'encontre de l'aspect très technique et manuel du réparateur. En amont, nous avons donc formés nos équipes terrain pour qu'elles puissent ensuite démystifier cette technologie auprès des réparateurs avec une formation en salle puis, dès le lendemain, en agence".

Publié dans Distribution

Deux ans après son lancement en franchise, le réseau physique de la plateforme internet du même nom fidélise à ce jour 11 points de vente et entend en compter une quarantaine de plus d'ici à la fin 2019.

 

Déployée depuis 2016 en franchise, l’enseigne créée par le groupe Ferron s’est principalement développée dans l’Ouest, région historique du distributeur, où elle compte déjà 9 points de vente. La société a également commencé à étendre son développement à l'ensemble du territoire avec deux franchises ouvertes à Nice et à Agen.

Des premiers résultats encourageants pour Jacques Fouchet, président de Pièces & Pneus, qui confirme la pertinence du concept et de son modèle économique. "Nos 11 premiers magasins ont rapidement atteint leur seuil de rentabilité avec un objectif de chiffre d'affaires oscillant entre 300 et 600 000 euros par an, en fonction de la zone d'implantation du point de vente", précise-t-il.

Des zones urbaines de plus de 30 000 habitants visées

Aujourd’hui, Pièces & Pneus veut poursuivre sa stratégie web-to-shop et accélérer sa croissance en séduisant des candidats à la franchise (magasinier auto, commercial pièces, mécanicien, etc.). Localisations ciblées : les zones urbaines de plus de 30 000 habitants. "Notre objectif est d'atteindre une cinquantaine de magasins à fin 2019", ajoute Jacques Fouchet.

Rappelons que le ticket d’entrée au réseau est fixé à 20 000 euros auxquels s’ajoutent 15 000 euros d’investissement initial. En contrepartie, les franchisés ont accès aux 500 000 références de pièces proposées par le pure-player à des conditions préférentielles.

Publié dans Distribution

L'enseigne du groupe Michelin se renforce dans le département des Hautes-Alpes. La société Barneaud Pneus et ses cinq points de vente viennent ainsi compléter le maillage du réseau Euromaster.

 

Ça bouge dans les rangs d'Euromaster. Après avoir annoncé en début de semaine l'arrivée de la société Chevalier Automobiles lui permettant de s'implanter du côté de Villeneuve-lès-Avignon (30), voici que le réseau Euromaster se renforce de fort belle manière dans les Hautes-Alpes.

Implantée à Briançon, Gap, Guillestre, Laragne et Saint-Crépin, la société Barneaud Pneus rejoint l'enseigne du groupe Michelin en franchise. Son ralliement constitue donc une prise de choix pour Euromaster qui dispose à présent de 34 implantations dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Jusqu'ici sous panneau Côté Route, Pierre Rebelles, dirigeant de Barneaud Pneus, explique que cette décision "correspond aux attentes de nos clients : la qualité et la proximité sont au cœur de nos prestations. Rejoindre l'enseigne Euromaster est un gage de sérieux et d'expertise. Nous sommes aujourd'hui fiers de contribuer à cette image et à ce professionnalisme".

Publié dans Distribution
lundi, 09 avril 2018 11:26

Point S se renforce en Ile-de-France

Situés en Seine-et-Marne, dans le Val d'Oise et en Seine-Saint-Denis, trois nouveaux centres viennent compléter le maillage francilien de l'enseigne Point S qui compte désormais 56 implantations dans cette région.

 

Le cap des 550 centres est plus que jamais a porté de main. En inaugurant trois nouvelles implantations en Ile-de-France, Point S se rapproche toujours plus de son objectif 2018 et resserre du même coup l'étreinte dans une région où l'enseigne revendique à présent 56 centres ! Adhérent Point S depuis 2008 avec un atelier installé à Chessy (77), Laurent Caplain a souhaité développer ses affaires en investissement dans un nouveau centre, flambant neuf, situé non loin de là, à Montévrain très précisément.

De cette façon, le chef d'entreprise entend se rapprocher de sa clientèle, soit des particuliers propriétaires de belles voitures. Ce passionné de mécanique automobile compte à son actif 268 Porsche, plusieurs Ferrari et Lamborghini... Cette spécialisation très haut-de-gamme concerne 45% de son chiffre d'affaires. De passion, il en est également question avec Abdelmoumen Kharroubi. Cet ancien agent immobiliser s'est lancé en 2003 dans le secteur automobile.

Douze ans plus tard, il ouvre son premier centre auto, à Franconville (95), avant de rejoindre cette année l'enseigne lyonnaise avec l'ouverture d'un Point S City à Saint-Denis (93). Il a été imité dans sa démarche non loin de là, dans le Val d'Oise justement, par Abdelnassere Wafik qui vient lui aussi d'inaugurer un Point S City à Saint-Leu-La-Forêt.

Publié dans Distribution
dimanche, 08 avril 2018 15:28

Speedy veut franchir une nouvelle étape

Tandis que l'enseigne ambitionne de compter cette année une vingtaine de franchisés supplémentaires, Speedy entend se rapprocher de ses clients en se positionnant désormais à une dizaine de minutes d'eux contre une quinzaine actuellement.

 

Avec 254 centres en propre et 232 en franchise, Speedy présente en France un réseau à la fois équilibré et mature. Des atouts synonymes de stabilité, de crédibilité et qui permettent en outre à l'enseigne de miser sur une croissance maitrisée. Espérant renforcer cette année son offre digitale, le fast-fitter compte ouvrir une vingtaine de nouveaux sites en franchise, un modèle particulièrement rentable à court terme.

A plus long terme, la stratégie réseau reste inchangée. Une quasi-parité entre succursales et franchisés ainsi qu'une grande proximité avec les clients. A ce sujet, Speedy se veut ambitieux et avance un objectif de 100 à 150 nouvelles implantations, tous modèles confondus, à concrétiser selon un calendrier non dévoilé.

Une communication dédiée aux 40 ans de l'enseigne

"Être connu, c'est bien. Être reconnu, c'est mieux, annonce René Prévost, directeur général Franchise. Aujourd'hui, il nous importe d'offrir les meilleurs services possibles à nos clients mais aussi d'être toujours plus proche d'eux". Situés actuellement à une quinzaine de minutes des automobilistes, dans des bassins comptant minimum 15 000 habitants, le réseau Speedy souhaite diminuer d'un tiers ce délai pour n'être plus qu'à dix minutes d'eux.  

Alors que 2018 coïncide avec les deux ans de son rachat par le groupe Bridgestone, l'enseigne primée depuis quatre ans pour la qualité de son service client déploie une nouvelle campagne de communication. Depuis la semaine dernière, un film publicitaire dédié aux 40 ans de Speedy réalisé par Olivier Marchal est diffusé à la télévision et sur Youtube tout comme une série spots métiers vantant le savoir-faire du réseau sur les pneus, la vidange ou les freins.

 

Publié dans Marché

Présent au salon Franchise Expo du 25 au 28 mars dernier, Norauto ne cache pas ses ambitions : séduire les potentiels franchisés. Pour ce faire, l’enseigne mise sur un accompagnement de taille et de nouveaux services.

 

Norauto était une fois de plus présent au salon Franchise Expo, qui s’est déroulé du 25 au 28 mars dernier, à Paris. L’enseigne a profité de ce rendez-vous incontournable pour séduire les potentiels franchisés et étendre ainsi, d’ici à 2020, son maillage avec 140 centres en franchise.

Au total, près de 900 candidats sont reçus chaque année en réunion d’information et 30 contrats sont signés au terme des processus de recrutement. Si l’enseigne n’exige pas de prérequis techniques de la part des candidats, elle privilégie toutefois les "hommes de terrain" disposant d’une fibre commerciale et présentant une première expérience en entreprenariat et gestion d’équipes.

"Ouvrir une enseigne d’entretien nécessite des qualités de management et un goût prononcé pour le relationnel, choses que seule une expérience de terrain peut apporter et conforter", souligne Valentine Guyot, responsable recrutement des franchisés chez Norauto.

ADN familial et stratégie d’accompagnement

Pour convaincre les candidats de rejoindre son réseau, Norauto mise, au-delà de ses prestations, sur son actionnariat familial gage de stabilité et de pérennité commerciale. "Norauto est très porté vers l’innovation et ses politiques de développement s’étendent sur cinq voir dix ans. Notre stabilité liée à notre ADN familial nous permet de nous projeter dans le temps et de mener à terme l’ensemble de nos projets", déclare Valentine Guyot.

Par ailleurs, le groupe promet de renforcer la formation de ses nouveaux adhérents en augmentant le nombre de ses formateurs ainsi que le nombre de ses directeurs de secteur. L’enseigne met également à disposition de ses membres des outils de gestion permettant la remontée d’informations dans le groupe, à l’instar de Fluizy, lancée en 2016. Les équipes travaillent, par ailleurs, actuellement sur le lancement d’une nouvelle plateforme permettant aux franchisés d’optimiser leur stratégie de communication locale.

Fort d’une équipe franchise de 35 personnes, le réseau n’hésitera pas à accroître le nombre de ses collaborateurs à mesure de son développement. Un maillage optimal étant la clé de voûte du développement de prestations BtoB.

Publié dans Distribution

Découvrir

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter