Pneumatique - Le site

Après une année 2020 marquée par la pandémie, le fabricant italien Pirelli se montre aujourd'hui confiant. Et de prévoir une nette reprise de son activité pour 2021 et 2022, tirée par le segment haut de gamme, avec à la clé d'importants investissements.

 

L'heure du rebond a sonné pour Pirelli. Le manufacturier italien table sur une nette reprise de son activité en 2021 et 2022, soutenue par les pneumatiques haut de gamme, et compte ainsi investir sur cette période entre 710 et 730 millions d'euros. Cela vient confirmer l'annonce faite début 2020 avec un programme de 900 millions d'euros sur trois ans. Le groupe vise un chiffre d'affaires compris entre 5,1 et 5,3 milliards d'euros pour fin 2022, en restant "centré sur le haut de gamme" et en tablant sur une position dominante pour les pneus de 19 pouces et plus, un segment très porteur.

Le bénéfice net a été divisé par dix en 2020

A l'horizon 2025, Pirelli prévoit une nouvelle hausse des recettes et vise une fourchette comprise entre 5,7 et 6,2 milliards d'euros. Les investissements devraient atteindre entre 1,2 et 1,3 milliard d'euros entre 2023 et 2025.

Dans un marché du pneu fortement perturbé par la pandémie de Covid, Pirelli avait vu son chiffre d'affaires chuter de 19,2 % à 4,3 milliards d'euros en 2020. Les ventes de pneus haut de gamme, un segment sur lequel le groupe mise pour doper sa croissance, ont constitué 70,4 % du chiffre d'affaires, contre 66,5 % en 2019. Ce segment a mieux résisté à la crise, avec une baisse limitée à 14,4 % en contre -28,6 % pour les pneus standard. Le bénéfice net a été divisé par dix, à 42,7 millions d'euros.

Un vice-PDG bientôt nommé

Selon Pirelli, le marché mondial du pneu devrait connaître une hausse sensible en 2021, qui sera même "à deux chiffres" pour le haut de gamme. Autre objectif annoncé par le groupe, renforcer sa position dans le haut de gamme en Chine.  Pirelli était passé en 2015 sous pavillon chinois et a fait son retour en octobre 2017 à la Bourse de Milan, deux ans après l'avoir quittée, en plaçant sur le marché 40 % de son capital. Il reste encore contrôlé par le groupe ChemChina à hauteur de 37,01 %.

Pour assurer la mise en œuvre du nouveau plan industriel, le patron du fabricant italien, Marco Tronchetti Provera, 73 ans, compte proposer aux actionnaires la nomination d'un vice-PDG, Giorgio Luca Bruno, dirigeant de Prometeon Tyre Group, qui regroupe l'ancienne activité de pneumatique pour usage industriel de Pirelli. (Avec AFP)

Publié dans Industrie

Après plus de vingt-cinq ans de collaboration avec le club Nerazzurri, le manufacturier Pirelli n'apparaitra plus, à compter de la saison prochaine, sur les maillots de l'Inter Milan. La fin d'une époque couronnée de succès.

 

L'automobile aime le football et le football le lui rend bien. A l'instar de Volkswagen, propriétaire du club allemand de Wolfsburg depuis 1990, de Peugeot, qui a longtemps (1980-2014) détenu celui de Sochaux, ou encore de Citroën, qui est apparu pendant 31 ans sur les maillots des espagnols du Celta Vigo, Pirelli s'est fait une place de choix au rayon des plus iconiques et fidèles sponsors du ballon rond.

Le lien va perdurer mais d'une autre façon

Depuis 1995, la bannière rouge et jaune du fabricant de pneumatiques apparait en effet sur les maillots de l'Inter Milan. Une association riche en émotion puisque, depuis le milieu des années 90, les Nerazzurri ont remporté une Ligue des Champions, une Coupe de l'UEFA, une Coupe du monde des clubs, cinq titres nationaux, quatre Coupes d'Italie et quatre Super Coupes d'Italie.

Couronnée de succès, cette association va pourtant bientôt prendre fin. A compter de la saison prochaine, Pirelli ne figurera plus sur les jersey du club. "Nous allons maintenir un lien avec l'Inter mais nous ne serons plus le sponsor maillot", a confirmé Marco Tronchetti Provera, le directeur général de Pirelli, dans l'émission La Politica Nel Pallone.

L'Inter Milan en veut plus

Si le dirigeant n'a pas donné plus de précisions, il semblerait que le fabricant n'a pas trouvé de terrain d'entente avec la direction interiste. D'après Calcio Finanza, Pirelli aurait versé 234 millions d'euros dans les caisses des Nerazzurri depuis 1995, soit une moyenne de 9,37 millions par saison. Trop peu pour l'Inter Milan qui a bien conscience de la flambée des contrats marketing dans le football. Le club chercherait ainsi un sponsor capable de lui offrir entre 30 et 35 millions d'euros par saison.

A titre de comparaison, l'accord signé avec Chevrolet rapporterait 74 millions chaque année à Manchester United. Le Real Madrid perçoit de son côté 70 millions de la part de Fly Emirates et le Paris-SG, en France, 55 millions grâce à Accor. En Italie, le maillot de la Juventus Turin est valorisé à 42 millions d'euros (versés par Jeep) alors que Liverpool ferme le top 10 européen avec un contrat de 37 millions conclu avec Standard Chartered.


 

Publié dans Marketing

Trois ans après son retour dans la discipline, le manufacturier transalpin Pirelli devient un acteur majeur du cyclisme professionnel. En 2021, ses pneumatiques équipent la formation tricolore AG2R Citroën.

 

Partenaire technique en World Tour des formations Trek-Segafredo et Team BikeExchange ainsi que d'autres équipes Elite ou amateurs, Pirelli conforte sa présence dans le cyclisme. Le fabricant milanais, de retour dans le peloton professionnel depuis trois ans, vient de nouer un nouveau partenariat avec AG2R Citroën.

Le duo tricolore, nouvellement créé (si le premier nommé est engagé en cycliste de longue date, le second y fait cette année son apparition), ne manque pas d'ambition et sera ainsi équipé en 2021 par les pneumatiques du transalpin.

Des P Zero en version TLR et tubulaire

La formation AG2R Citroën roulera en effet tout au long de la saison sur des vélos Teammachine SLR01 et Timemachine Road 01 de la marque BMC dotés du nec plus ultra de la technologie Pirelli : les tout nouveaux P Zero à la fois en version TLR (tubeless-ready) et en version tubulaire seront les pneumatiques de route officiels.

Pour les entraînements, l’équipe dispose également de Cinturato, le pneumatique route TLR super résistant idéal pour faire défiler les kilomètres en toute sécurité et garantir des performances maximales sur de longues distances et différents types de chaussée.

"Fiers de travailler avec une marque de renommée internationale"

"En devant AG2R Citroën, nous ouvrons un nouveau chapitre de notre histoire, explique Vincent Lavenu, directeur général de l'équipe. Nous sommes fiers de travailler avec une marque de renommée internationale comme Pirelli, qui offrira sécurité, fiabilité, innovation et expérience à nos cyclistes. Nous sommes impatients d'atteindre ensemble de nouveaux objectifs".

Son coureur Greg Van Avermaet, champion olympique en 2016 à Rio de Janeiro (Brésil), s'est dit complètement satisfait du choix de son équipe de s'associer à Pirelli : "Je suis heureux d'avoir des pneumatiques Pirelli non seulement sur ma voiture, mais aussi sur mon vélo. La résistance au roulement et l'adhérence sur le mouillé sont bonnes, ce qui est vraiment important en termes de performance et de sécurité. J'ai hâte de les tester en course, à des vitesses plus élevées".

Publié dans Marketing
jeudi, 11 février 2021 12:49

Pirelli renouvelle sa gamme toutes saisons

Doté d'une nouvelle bande de roulement adaptable, gage de sécurité et de polyvalence sur la route, le Cinturato All Season SF2 doit permettre à Pirelli de renforcer ses positions sur un marché porteur, encore en progression de 5%, l'an dernier, en Europe.

 

Sur un marché du TC4 en baisse de 12 % en 2020, selon l'ETRMA, le segment des toutes saisons a échappé à la morosité ambiante en affichant une croissance de 5 %, pour un total de 21 millions d'unités écoulées. Une dynamique qui pousse Pirelli à renouveler son offre dédiée avec la commercialisation du nouveau Cinturato All Season SF2. Cette innovation se différencie de son prédécesseur sur plusieurs points.

Elle intègre notamment une bande de roulement inédite qui s'adapte automatiquement aux différents pics de température de l'été et de l'hiver. En hiver, lorsque les températures sont basses, les rainures de la bande de roulement restent ouvertes pour mieux freiner sur la neige, tandis qu'elles se referment au freinage sur le sec et le mouillé, ce qui raffermit les blocs de la bande de roulement et génère une meilleure adhérence à la chaussée. Ce système permet un meilleur contrôle du véhicule dans des conditions normales de pluie et de sécheresse.

Le plus silencieux de sa catégorie

En outre, la conception des rainures latérales en sections progressives sur le pneu, ainsi que le large canal central, garantissent une expulsion efficace de l'eau lorsqu'il pleut, améliorant ainsi la sécurité et la résistance à l'aquaplaning. Le composé a également une double vie : souple et adaptable pour les conditions froides et humides, rigide et stable pour les conditions sèches. Cela est dû aux composants innovants de la gomme elle-même, notamment les matériaux polymères biphasiques liés chimiquement par des particules de silice : un concept qui offre également une plus faible résistance au roulement, pour une consommation de carburant plus faible ou une plus grande autonomie de la batterie sur les véhicules électrifiés (100 % électrique ou hybride).

Pour répondre encore plus précisément aux besoins de ces derniers, Pirelli a également travaillé sur l'impact sonore de son pneumatique. D'après des tests comparatifs réalisés par Dekra, le Cinturato All Season SF2 s'est révélé être le pneumatique le plus silencieux de sa catégorie par rapport à ses concurrents (Michelin Cross Climate+, Goodyear Vector 4 Seasons Gen-3, Bridgestone Weather Control A005 EVO en 205/55R16 94V).

65 tailles disponibles

Enfin, la durée de vie de ce produit a également fait l'objet de nombreuses recherches. Le profil et la structure de cette innovation, ainsi que le nouveau dessin de la bande de roulement, permettent une conduite optimale ainsi qu'une surface de contact régulière, améliorant sa durée de vie jusqu'à 50 % par rapport au précédent Cinturato All Season Plus.

Disponible en 65 tailles, de 15 à 20 pouces, le Cinturato All Season SF2 est marqué M+S et 3PMSF ce qui lui permet d'être conforme à la législation européenne sur les pneus hiver. Il est également disponible, dans certaines tailles, avec la technologie innovante Seal Inside, qui permet aux conducteurs de continuer à rouler même en cas de crevaison allant jusqu'à 4 mm, et avec la solution Run Flat, offrant l'assurance de poursuivre sa route pendant 80 kilomètres à une vitesse maximale de 80 km/h.

Publié dans Auto, VUL et SUV

Le manufacturier milanais a développé de nouvelles références au sein de sa gamme Scorpion Zero All Season. Ses innovations prendront place de série sur le dernier Land Rover Defender.

 

Partenaire depuis 1970, Pirelli et Land Rover renforcent leurs liens avec le développement de nouvelles solutions pneumatiques. Les ingénieurs du fabricant sino-italien ont travaillé main dans la main avec leurs homologues britanniques pour concevoir des enveloppes Scorpion Zero All Season pour le nouveau Defender. Véritable icone du tout-terrain, celui-ci est donc désormais équipé dès sa sortie d'usine par Pirelli pour rouler dans les conditions les plus extrêmes possibles.

Le Scorpion Zero All Season est un pneumatique Ultra Haute Performance (UHP), destiné aux SUV et conçu pour offrir des performances maximales tout au long de chaque saison, aussi bien sur sol sec et sol mouillé, garantissant un excellent niveau de confort et de sécurité, ainsi qu’une réduction du bruit. Lors du développement de ce nouveau pneumatique, Pirelli a pu utiliser de nouveaux matériaux pour la structure et les composés pouvant être catégorisés dans la classe A pour la résistance au roulement.

Des tests dans toutes les situations

Un nouveau dessin de sculpture, de profondes rainures et des blocs indépendants aidant à fournir le grip nécessaire pour trouver l’adhérence sur les terrains les plus accidentés (boue, herbe ou neige) ont été imaginés pour Land Rover. Le développement de cette innovation pour le dernier Defender a commencé à partir des installations de Pirelli à Carlisle et à Milan avec une série de tests en laboratoire en salle, avant de passer à un programme en extérieur.

Le château d’Eastnor, dans les collines de Malvern au Royaume-Uni, a notamment servi de terrain de jeu pour tester les limites de ce pneumatique. Des tests sur neige et glace ont également eu lieu sur le site Revi Arjeplog de Land Rover, dans le nord de la Suède. Ceux menés à haute vitesse et pour le maniement sur sol mouillé ont été effectués sur le légendaire circuit Nurburgring en Allemagne et sur les sites d’Applus et Idiada en Espagne, ainsi que sur la piste d’essai de Pirelli à Vizzola.

Publié dans Auto, VUL et SUV

Le groupe sino-italien s'est appuyé sur sa gamme P Zero Elec, dédiée aux modèles électriques et hybrides, pour répondre aux exigences de Porsche et ainsi équiper la Taycan.

 

Présentée en 2019 lors du salon de Genève (Suisse), la gamme P Zero Elec de Pirelli s'enrichit avec une nouvelle déclinaison. Celle-ci a été conçue pour répondre aux attentes de Porsche qui souhaitait faire du manufacturier milanais le fournisseur de pneumatiques de la Taycan, sa sportive 100 % électrique.

Conçue spécialement pour les modèles électriques et hybrides, la gamme Elec se distingue par sa faible résistance au roulement (pour augmenter l'autonomie), son faible impact sonore (pour assurer un excellent confort), son adhérence au sol immédiate (pour absorber les sollicitations de la transmission en phase de démarrage) et sa structure adaptée au poids des véhicules à batteries.

Dans le cas présent, les ingénieurs de Pirelli se sont adaptés à la Taycan en développant un composé, une structure et une conception de la bande de roulement spécifique à la sportive allemande. De quoi lui garantir des performances maximales.

La gamme Elec de la Taycan a été déclinée sur le Winter Sottozero 3, le Scorpion Winter et le P Zero Winter en 19 et 20 pouces.

Publié dans Auto, VUL et SUV

Le manufacturier sino-italien équipe en exclusivité la dernière-née du constructeur britannique avec sa gamme P Zero Trofeo R. De quoi soutenir les performances de la 765 LT avec des enveloppes conçues sur-mesure.

 

L'attrait de Pirelli pour le très haut de gamme n'est plus une nouveauté mais le nouvel accord passé avec McLaren vient le confirmer. Le fabricant milanais a en effet été choisi pour équiper en exclusivité le nouveau modèle du constructeur britannique. La gamme P Zero Trofeo R, celle qui accompagne la supercar, a été adaptée pour coller parfaitement à la gamme McLaren Super Series 765LT.

Chaque véhicule McLaren quitte ainsi le centre de production de Woking, en Angleterre, équipé de pneumatiques Pirelli conçus sur mesure et marqués "MC" sur le flanc. Certains de ces pneumatiques sont également dotés d'autres technologies propres au manufacturier telles que le PNCS (Pirelli Noise Cancelling System) garantissant un confort acoustique maximal à l'intérieur du véhicule. Le Trofeo R répond aux exigences de haute performance de la McLaren 765LT.

Une surface de contact augmentée

Celle-ci annonce ses intentions sportives avec un moteur de 765 chevaux qui développe 800 Nm de couple pour offrir la meilleure performance ainsi qu'un aérodynamisme qui place beaucoup de charge supportée grâce aux pneumatiques personnalisés P Zero Trofeo R. Pour répondre à la demande de McLaren d'un pneumatique sur-mesure, les ingénieurs de Pirelli ont travaillé sur la structure et le profil des pneumatiques, en augmentant la surface de contact pour générer plus d'adhérence mécanique et améliorer la traction, en particulier par temps sec.

Un autre élément fondamental pour atteindre les objectifs de McLaren a été le composé de la bande de roulement. Celle-ci a été conçue pour garantir la meilleure tenue de route possible, tant en ligne droite que dans les virages, en réduisant les distances de freinage et en maximisant l'adhérence latérale. Toutes ces performances supplémentaires des pneumatiques, alliées aux capacités innovantes de la nouvelle 765LT, ont permis à ce véhicule d’être plus rapide sur un circuit que tout autre véhicule jamais produit à Woking.

Publié dans Auto, VUL et SUV
mardi, 15 septembre 2020 10:38

Pirelli renforce son offre toutes saisons

Le manufacturier transalpin élargit sa gamme de pneumatiques toutes saisons. En ce mois de septembre 2020, 22 nouvelles dimensions intègrent les familles Cinturato All Season Plus et Scorpion Verde All Season SF.

 

Dans un entretien accordé au Pneumatique durant l'été, Laurent Cabassu, directeur général Europe de l'Ouest, assurait que l'année 2020, en dépit de ses turpitudes, serait pour Pirelli une année riche en innovations et en lancements. Des paroles aux actes, voici que le manufacturier milanais dévoile d'inédites références. Quelques semaines après avoir présenté la dernière génération du Cinturato P7, Pirelli se renforce en toutes saisons.

Un segment devenu stratégique aujourd'hui en France et en Europe, avec des ventes en pleine croissance, mais sur lequel la firme détenue par ChemChina est encore en retrait comparé aux autres leaders du marché. Raison pour laquelle, en cette rentrée 2020, 22 nouvelles dimensions (de 16 à 19 pouces) font leur apparition au catalogue. Celles-ci sont disponibles dans les gammes Cinturato All Season Plus et Scorpion Verde All Season SF (Snow Flake).

Avec la technologie Run Flat

La première est parfaitement adaptée pour les conducteurs qui conduisent principalement en ville et ne veulent pas se soucier de la météo ou des règlements qui obligent à installer des pneumatiques hiver. La seconde s'adresse aux conducteurs de tout type de véhicule et bénéficie des marquages "M+S" (Mud and Snow) et "3PMSF" soulignant sa capacité à être utilisé dans les conditions climatiques les plus exigeantes.

Toutes ces nouvelles références disposent des technologies Seal Inside et Run Flat permettant de continuer à rouler (jusqu'à 80 km à 80 km/h) même après une crevaison.

Publié dans Distribution

Après avoir dû gérer les conséquences du coronavirus, le manufacturier transalpin se penche sur l'avenir avec une feuille de route très dense. Quatre lancements sont attendus dans les douze prochains mois.

 

Touché de très prés par la crise sanitaire, avec des implantations situées en plein cœur du "nœud" épidémique en Italie, le groupe Pirelli se relève depuis la mi-mai avec une activité plutôt soutenue. "Nous ne pensions pas que ça repartirait aussi vite, admet Laurent Cabassu, directeur général Europe de l'Ouest. La France fait partie de nos meilleurs élèves en Europe". Opérationnel à quasiment 100 % dans l'Hexagone depuis la fin du printemps, le groupe a pu compter sur de solides stocks pour répondre à la demande.  

Un nouveau toutes saisons attendu

Sauf qu'aujourd'hui, à l'instar de tous ses confrères, Pirelli est dans une situation critique. Arrêt de la production pendant plusieurs semaines, relance aléatoire et décalée selon les marchés, activité OE toujours incertaine, autant de raisons qui expliquent les difficultés du moment. "Ce qui nous rend optimiste, c'est que nous avons un outil industriel qui est très flexible. Nous pouvons reprogrammer une usine, pour nous adapter au marché, de façon rapide et rentable", ajoute Laurent Cabassu.

L'optimisme est d'autant plus de rigueur chez Pirelli que cet après-crise se joue avec de beaux projets dans les cartons. Les 900 millions d'euros d'investissements prévus en début d'année pour les trois ans à venir ne semblent pas remis en question. Dans les douze prochains mois, la feuille de route se veut ambitieuse avec pas moins de quatre lancements espérés. En attendant un toutes saisons nouvelle génération - segment sur lequel le groupe souhaite accélérer sous peu - c'est un inédit pneu été qui vient d'être dévoilé.

L'importance des homologations

Et pas n'importe lequel puisqu'il s'agit de la dernière génération du Cinturato P7. Une valeur sûre présente dans le portefeuille milanais depuis 70 ans et dont la précédente version datait d'il y a onze ans. Si la renommée de ce produit n'atteint pas celle du P Zéro, "presque une marque à part entière" en juge Laurent Cabassu, Pirelli entend capitaliser sur son histoire et son positionnement. Derrière l'ultra haute performance (P Zéro) et le premium (Scorpion), le Cinturato doit être conforté dans sa place de référence généraliste du manufacturier. Depuis 2009, celui-ci en a écoulé 88 millions dans le monde et cette gamme pèse plus de 40 % de ses ventes en France.

Preuve de l'attrait de ce nouveau produit, pas moins de 70 homologations OE ont déjà été enregistrées. Un sujet sur lequel Pirelli assume une stratégie très marquée, faisant des constructeurs un élément incontournable de sa réussite. "La question des homologations est un peu notre marque de fabrique, confirme le représentant. C'est important pour un manufacturier, c'est distinctif, c'est valorisant pour son savoir-faire…". C'est aussi cette stratégie qui guidera l'avenir du Cinturato P7. A l'heure où l'électrique prend une place de plus en plus grande sur le marché, une déclinaison pour VE devrait bientôt voir le jour.

Publié dans Industrie

Le spécialiste des pneumatiques en ligne enregistre une croissance de ses ventes sur le segment PL de 50 % sur les douze derniers mois. Un marché qu’il entend continuer de développer.

 

Alors que le marché des pneumatiques poids lourds a connu une hausse de 1,7 % en 2019, le pure player suit la même tendance ! Ce dernier a connu une croissance de ses ventes de pneumatiques poids lourds de 50 % lors des douze derniers mois.

Les marques premium en tête

Des performances qui s’expliquent notamment par une offre de plus en plus importante. Son panel comprend aujourd’hui une quinzaine de références dont Bridgestone, Continental, Dunlop, Firestone, Goodyear, GT Radial, Hankook, Michelin, Pirelli, ou encore Riken.

Et ce sont principalement les marques premium qui se distinguent. Ainsi, 29 % des ventes ont été réalisées sur la marque Hankook et 22 % sur Michelin. Néanmoins, les pneumatiques de la marque japonaise budget Riken arrive également sur le podium, représentant 17 % des ventes.

Un confinement dynamique

La plateforme de vente en ligne a également constaté une forte demande de pneus poids lourds de mars à mai 2020 : "Pendant le confinement, de nombreux professionnels ont rencontré des difficultés d'approvisionnement, ce qui a provoqué des ruptures de stock sur le marché. En cette période exceptionnelle, Pneumaclic s'est posé en solution de dépannage efficace", souligne Delphine Bonnet, responsable opérationnel de Pneumaclic.

Des résultats qui confortent le pure player dans sa stratégie de développement de son offre : "Nous n'avons cessé d'améliorer notre prestation depuis le lancement de Pneumaclic. L'élargissement de notre panel de marques et notre positionnement en tant que solution de dépannage se sont avérés efficaces pour accroître nos ventes. Nous souhaitons poursuivre cette ambition afin d'être un acteur incontournable de la vente en ligne BtoB de pneumatiques", conclut Lionel Haberlé, directeur général de Pneumaclic.

Publié dans Distribution
Page 1 sur 11

Découvrir

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter